Le Konami Code de Facebook et Google Reader

Le konami code est un code à effectuer à la manette sur les consoles Nintendo afin d’ouvrir de nouveaux niveaux dans les jeux ou des bonus. Le code, très connu, à l’époque était : « ↑ ↑ ↓ ↓ ← → ← → B A ».

Ce code fonctionne également sur de nombreux sites Web 2.0 :

Sur Facebook : « ↑ ↑ ↓ ↓ ← → ← → B A » + Entrée ou n’importe quel caractère
-> Un effet lumineux apparaitra

Sur  JQuery : « ↑ ↑ ↓ ↓ ← → ← → B A »
-> Un jeu apparait avec une vidéo de Nirvana

Sur Google Reader (loggé) : « ↑ ↑ ↓ ↓ ← → ← → B A »
-> Un ninja apparait

Pour en voir d’autres : konamicodesites.com (effectuez le code pour entrer !)

Et pour la petite histoire :

Le code Konami a été créé par Kazuhisa Hashimoto, qui développait le port vers la console de salon Nintendo Entertainment System du shoot them up sur arcade Gradius (1985), sorti en 1986. Tandis qu’il testait le jeu au cours du port, il trouva le jeu trop difficile et créa un code donnant au joueur un ensemble de power ups (upgrade), qui sont normalement obtenus progressivement au cours du jeu, et 30 vies. Le code ne fut pas retiré une fois le test fini. Par la suite, le code a continué à être présent dans les suites et spin-offs de la série Gradius, y compris dans Gradius III où il détruit le vaisseau du joueur.

Le meilleur exemple du code Konami est parfois considéré comme étant dans le jeu Contra (1988) sur Nintendo Entertainment System où utiliser le code fait passer les vies du joueur de 3 à 30. Du fait de l’importante difficulté du jeu, de nombreux joueurs de Contra utilisent le code pour finir le jeu, le surnommant le « Contra Code » (code Contra).

La popularité de Gradius et Contra fait que le code Konami est très souvent associé à l’ère du jeu vidéo des années 1980, et quelques joueurs old-school considèrent même comme une fierté d’être capable de réciter le code de mémoire. Cependant, le code apparaît dans de nombreux jeux en dehors des années 1980, notamment dans des jeux PlayStation 2, tel que Silent Hill 3 et Metal Gear Solid 2: Sons of Liberty. Il apparaît également dans la série de jeux de danse Bemani de Konami.

Source Wikipedia


Articles sur le même sujet :